top of page

Edge of reason : des illustrations pour un film




Aujourd'hui je vous parle d'un projet important sur lequel j'ai passé quelques mois et dont j'avais vraiment, vraiment hâte de vous parler plus en détail.


Il s'agit de "Edge of Reason" , le dernier film de Benjamin Védrines.


Tout a commencé lorsque Benjamin m’a proposé de faire partie de son projet de film; qui portait sur sa dernière expédition dans le massif du Karakoram au Pakistan.

Le film retrace son impressionnante ascension record sur le Broad Peak ainsi qu'une autre aventure vécue là-haut...


A son retour, il m'a proposé de participer à ma façon à la réalisation du film : Ma mission était de créer des illustrations d’une carte , de deux sommets et d’une certaine certaine scène , et le tout serait animé au montage. Inutile de préciser que le projet m’emballait énormément ! J’ai donc commencé en Octobre dernier et le rythme fut assez intense.


J’ai passé énormément d’heures à rechercher des images dont je pourrais m’inspirer pour créer la carte. La vue que j'avais en tête n'existait pas en photo, ou alors en très mauvaise qualité. J'ai du faire des recherches poussées pour trouver les bons angles de vue :

Faire des publications sur des groupes Facebook d'alpinisme international , rechercher des cartes de la région pour avoir les noms de tous les sommets de la zone, utiliser des logiciels de cartographie (Outdooractive , Relief Maps , Plans) et enfin, tomber sur le fabuleux site Himalaya-info.org , qui m'a énormément aidé de part la richesse de son contenu photo !

Une fois que j'avais tous les éléments j'ai pu faire un premier croquis au crayon graphite , puis un deuxième plus grand et passer à la couleur avec de l'aquarelle.


Pour que les dessins rendent bien à l'écran il fallait qu'ils soient assez grand pour qu'on puisse garder une bonne qualité dans les détails, j'ai donc travaillé sur un format 50x30.

Ce qui est une taille relativement grande, qui m'aurait pris normalement deux semaines en travaillant chaque jour dessus.

Sauf que je n'avais pas ce temps là : Il fallait rendre toutes les illustrations...en 3 semaines !

Et il m'en restait encore 2 autres dans le même format à faire + quelques illustrations digitales.

J'ai donc appris une chose avec ce projet : Travailler vite (très vite) et bien.

J'ai passé quelques nuits blanches à terminer les illustrations, et donner le meilleur de moi même, mais je savais que ça valait vraiment le coup de se donner à 100%.


Pour celle du Broad Peak et du K2, ce fût beaucoup plus rapide et j'étais bien dans le rythme avec le gros travail sur la carte.

Je n'avais pas non plus à faire une énorme recherche documentaire.


Instant process : Pour créer une image de qualité il fallait scanner les dessins , rehausser les blancs, les couleurs et la définition. Puis avec le logiciel de dessin sur tablette "nettoyer l'image" et enlever une grande partie des petits défauts ainsi que le grain du papier.

Pour créer l'animation (par exemple , changer la météo sur un sommet , faire un zoom etc.) il fallait que je crée des calques; c'est à dire que je devais découper mon image en plusieurs parties et enregistrer séparément les fichiers pour les restituer au montage.


Le petit plus qu'on avait sur ce projet, c'était que j'avais également un point de vue de monteuse; ayant fait un peu de vidéo et des formations dans le domaine (autant en réalisation qu'en montage), je savais exactement ce que je voulais comme rendu et le travail était assez fluide avec Jérémy Chenal, le monteur (qui au passage a fait un super boulot avec mes illustrations ainsi que sur tout le film en général.)


Ensuite j'ai décidé de faire une deuxième partie de mes dessins en digital car c'était plus rapide et ca rendrait mieux certains détails. Le but était de compléter avec toute une série de dessins, des images que Benjamin n'avait pas pu prendre et que l'équipe du film avait du tourner à nouveau dans les Alpes.

Pour cette partie je me suis énormément inspirée du film d'animation "le Sommet des Dieux".

J'ai adoré travailler sur cette scène et en même temps j'étais un petit peu perplexe...

J'ignorais à ce moment ce qui été arrivé à Benjamin sur le K2. J'avais vu un article passer, mais on en avait très peu entendu parlé, et on en avait pas forcément discuté entre nous.

Mais lorsque j'ai du dessiner cette fameuse scène (SPOILER ALERT)

Ou il était recroqueviller face contre la neige, c'était étrange à dessiner...

Car j'ai réalisé qu'il aurait pu y rester et que ca n'a tenu qu'a un fil.

Etrange sensation... Mais bien contente qu'il soit rentré !

Une de ces illustrations était un peu technique; lorsque j'ai du reproduire le moment ou les deux alpinistes lui mettaient un masque à oxygène. J'ai moi même du prendre un vieux "training mask" (un masque qui simule le manque d'air en haute altitude, ça sert à entrainer sa respiration et développe la cage thoracique) et faire des photos avec des gants pour recréer le mouvement de la personne qui lui met le masque. Car là non plus, il n'y avait pas de photo idéale sur laquelle me baser et il a fallu ruser pour pouvoir obtenir le résultat escompté. (fin du SPOILER)


Toutes les illustrations bout à bout formaient comme une petite BD sympa sur lesquelles j'ai eu un bon retour (on peut la voir dans l'onglet Illustration -> Projets -> Edge of Reason) et ça me donne quelques idées pour plus tard ;)


Une fois que tout a été fini , le monteur s'est occupé de faire toute les petites animations, il fallu faire également tous les titrages, tout re-vérifier , dessiner rapidement une montagne de plus , et le film a été terminé dans les temps.

Mon dernier travail à été de concevoir l'affiche, et comme c'est l'identité du film, j'y ai caché pleins de petits symboles qui pourraient parler à Benjamin.


Participer à un film d’aventure qui serait diffusé dans un festival , c’était un de mes rêves d'ado. Mais je pensais pas que c'est le dessin qui m'y emmènerait. Et encore mieux : il s'agit du film de l'un des alpinistes que j'admire le plus. Si on me l'avait dit 10 ans en arrière, je n'y aurais pas cru !

Un petit peu d'audace et de chance et voilà un petit rêve de réalisé aux côté d'une super team que je remercie mille fois de m'avoir fait travailler sur ce projet.


Edge of Reason sera diffusé au festival Montagne en Scène et sera en tournée dans toute la France, en Europe et en Amérique du Nord.

Et va poursuivre son chemin dans bien d'autres festivals...











Commentaires


bottom of page